La Municipalite de Stoke

HISTORIQUE

Municipalite_de_Stoke_photo_epoque

En 1792, l'établissement du canton de Stoke était demandé par Moses Cowan et Jos Nankin et octroyé en 1802 à des Loyalistes américains sur la rive est du Saint-François. Après cette date, 17 hectares étaient concédés à Jane Cowan et ses associés dans le Premier Rang du canton, qui prend alors le nom de Cowan's Clearance ou Stoke Clearance.

La première véritable colonisation des lieux débute en 1856 avec l'arrivée de Jacques, surnommé John Guillemette (1825-1927), de Saint-Anselme, qui s'installe sur les bords de la rivière Windsor.

Fondé en 1872, la paroisse de Saint-Philémon-de-Stoke se verra reconnaître un statut officiel tant religieux que civil en 1890. En retenant cette appellation, on désirait célébrer les mérites de l'abbé Philémon Brassard, né en 1845, curé de Saint-Romain-de-Winslow (1871-1882) et de Weedon (1882-1903), qui s'intéressa de près à la colonisation du canton.

Quant à la dénomination Stoke, également attribuée à un lac, à une rivière et à des monts localement identifiés comme des montagnes.

Quant à la municipalité du canton de Stoke, elle résulte de la division, en 1864, des townships de Windsor et de Stoke pour former deux municipalités locales.

En 1992, le statut municipal a été modifié à la faveur de celui de municipalité. Les Stokois ont été desservis du point de vue postal par le bureau de poste dénommé Stoke Centre entre 1870 et 1989, nom abrégé en Stoke depuis la colonisation du canton.

 

Site web : Histoire de Stoke

 

L'album souvenir du 150e de la municipalité de Stoke

Album du 150e de StokeDes copies sont disponibles au bureau municipal. Pour plus d'information: 819 878-3790

logo du 150e Stoke

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Album souvenir du 125e anniversaire de la municipalité de Stoke

Couverture du livret du 125e anniversaire de StokeCet historique a été écrit par Léo Lebœuf lors de la parution de l'album souvenir du 125e anniversaire de la municipalité de Stoke. Il relate des événements qui se sont déroulés de 1864 à 1989. Pour la partie « Nos familles », les textes ont été écrits par les membres des familles concernées.

Un exemplaire de cet album peut être consulté à la bibliothèque municipale.